Partagez cet article

Découvrez les moments forts de la conférence de presse du jour donnée par Philippe Montanier et Steven Fortes en direct de La Gaillette avant la 29e journée de Domino's Ligue 2 face au GFC Ajaccio...

Suivez la rencontre en live-écrit sur rclens.fr et sur nos réseaux sociaux Twitter et Facebook.

Philippe Montanier

 


 

On doit rester focalisés sur le match contre le GFC Ajaccio. On ne va pas trop penser aux autres rencontres de la 29e journée.

Achraf Bencharki est touché au genou. Il sera peut-être incertain pour lundi.

Pour Aleksandar Radovanovic, ça suit son cours. Tout comme pour Mouaad Madri et Mehdi Tahrat.

A chaque fois que Grejohn Kyei est entré, il a apporté. Il est dynamique, volontaire et déterminé. J'espère et j'ai l'impression que l'efficacité des remplaçants revient.

Après le Paris FC, je pense que les joueurs ont été plus durs envers eux-mêmes que les critiques extérieures.

On aimerait être moins dans la réaction. Il faut être constant et plus homogène dans la détermination et l'agressivité.

GFC Ajaccio se bat pour sa survie. Contre un club corse, c'est compliqué de jouer sur son terrain même si ça se joue à la loyale. L'équipe est plus consistante que celle rencontrée au match aller.

Je ne suis pas trop pour un match amical pendant la trêve. J'ai eu une mauvaise expérience avec des blessures...

En terme de volume de courses, de sprints et de restitution de sprints, on est au-dessus de nos adversaires.

 

 

Steven Fortes

 


 

Il reste 10 matchs. Ce seront 10 finales !

La Ligue 2, c'est difficile pour toutes les équipes. La régularité reste une chose importante. On a été beaucoup dans la réaction. Il faut aller chercher des points car on n'a plus le temps.

Au Paris FC, j'ai fais une erreur bête que je n'aurais jamais dû faire. J'y ai pensé pendant tout le reste du match. Ça m'a aussi trotté dans la tête le week-end mais je suis rapidement passé à autre chose.

Je n'ai pas été surpris par mon intégration. J'ai vu rapidement que le groupe était jeune donc c'était plus facile. Le fait d'être directement titulaire, ça aide dans une intégration.

Le groupe est bien à 3 jours de se déplacer au GFC Ajaccio. Il y a de la pression positive. A nous de faire le taff.

GFC Ajaccio est une équipe piège. Elle est capable de faire des non-matchs et, contre les gros, de grands matchs. On devra être attentif et professionnel.

On a toujours un œil sur les résultats des autres équipes. Mais on doit se concentrer sur nous-mêmes.

Quand on marque un but, défensivement on est plus libéré et on tente plus de choses.

Je suis sûr que l'on a les qualités pour monter en Ligue 1 ! Entre nous, on évoque les possibilités de finir 2e ou de disputer les barrages mais on ne se focalise pas là-dessus.

rclens.fr